Colombie-Britannique Explore

Road Trip sur Vancouver Island : North Island

Je l'ai soudain entendu : cette respiration, ce fracas perturbant le calme du lieu. J'ai levé la tête et attrapé mes jumelles. Un banc d'orques, perçant l'eau, à toute vitesse.

Vancouver Island est une île au large de Vancouver, en Colombie Britannique. Sa superficie est d’environ 31 000 km2 (la taille de la Belgique), et l’île est connue pour son écosystème très varié.

💛 Les attraits de l’île pour un voyageur sont nombreux, voici ce que j’aime :
– Le camping au bord de l’océan, sur des plages magnifiques
– Les nombreux sentiers de randonnée (West Coast Trail, Juan de Fuca Trail, Cape Scott Trail…)
– La proximité avec les animaux sauvages : ours, baleines, orques, phoques…
– La pratique du surf
– La rencontre avec les communautés de First Nations
– Les endroits reculés, la sensation d’être au bout du monde

J’ai choisi de louer une voiture à Victoria. Pour se rendre sur l’île, il y’a deux moyens possibles depuis Vancouver : le ferry ou l’hydravion.

🛩 Grâce à mes amis, j’ai pu voyager en hydravion jusqu’à Victoria. Le vol dure 30 minutes et survole la côte est de l’île. L’atterrissage dans le port de Victoria est une expérience assez incroyable. Apparemment, les canadiens sont assez habitués à utiliser ce moyen de transport, j’étais la seule personne émerveillée collée contre le hublot.
Pour réserver un trajet, c’est ici

🛳 En ferry, la traversée depuis Vancouver jusqu’à Nanaimo ou Victoria dure environ 1h40. Les départs se font depuis Horseshoe Bay à West Vancouver (Nanaimo seulement) ou Tsawwassen au sud de Vancouver. Les horaires et tarifs ici

Note : tous les prix indiqués $ sont en dollars canadiens

Le nord de l’île est bien plus sauvage, et moins touristique que le sud. A partir de Campbell River, les voitures se font plus rares sur la route, le réseau téléphonique est absent, et l’ambiance devient plus mystérieuse (surtout s’il y’a du brouillard et qu’on n’y voit pas à 10 mètres). Il y’ a aussi beaucoup plus de campings gratuits.

Chemainus

First Nations Street Art à Chemainus

Chemainus est une toute petite ville de la côte est, connue pour son street art : 53 murs de la ville sont peints. Elle a été la première à peindre ses murs pour booster le tourisme, cela s’est ensuite répandu sur l’ensemble de l’île. Mis à part cette attraction, c’est plutôt calme. Après une petite balade dans la ville, direction la Riot Brewery Co. pour déguster une bière locale.

Campbell River

Elk Falls Suspension Bridge

Campbell River est une ville agréable, qui est surtout la base pour faire plein d’activités, notamment du whale et bear watching. Je ne suis pas trop fan du whale watching en bateau, mais j’ai eu de très bons échos sur la compagnie Eagle Eye Adventures qui, d’après ce que j’ai entendu, est très professionnelle et ne s’approche pas trop près des animaux. J’avais choisi d’aller voir les grizzli avec eux, mais pour cause de mauvais temps l’excursion a été annulée.

Update 2020 : j’ai eu la chance de partir en excursion avec Eagle Eye Adventures pour voir les baleines, et c’était incroyable. Nous n’étions que 4 sur le zodiac (covid time). Nous avons vraiment passé 4 heures sur l’eau, et pu observer une dizaine de humpback whales, des phoques et lions de mer, des aigles, cormorans… Pas d’orques dans les environs ce jour là, mais j’ai encore l’espoir d’en croiser cette année !

Où manger?

Au FoggDuckers Coffee, vous pouvez boire votre café ou thé à l’extérieur, face à l’océan, et l’établissement est tenu par une équipe très sympathique.
Au DockSide Fish & Chips, sur la marina, dégustez un délicieux fish & chips de Halibut en compagnie des phoques qui ont élu domicile sur les docks.

Elk Falls Provincial Park

Je recommande vraiment de visiter ce park, à 10 minutes de voiture seulement de Campbell River. Il abrite de jolies chutes d’eau, un suspension bridge assez impressionnant, et en septembre des saumons qui remontent la rivière. C’est un paradis pour les pêcheurs à la ligne qui attendent patiemment sur la rive.

Une petite hike, qui combine le Canyon View Trail + Millenium Trail (environ 2h AR en marchant lentement) mène au Elk Falls Suspension Bridge et aux chutes. Le Canyon View Trail Bridge à mi-parcours est l’endroit idéal pour observer les saumons.

🚗 Accès :
– depuis Nanaimo : 1h30
– depuis Victoria : 3h
– depuis Port Alberni : 1h50

Telegraph Cove

Le village de Telegraph Cove

Telegraph Cove est LA ville d’observation des orques. Enfin ville, pas vraiment, cela se résume à un petit port, un restaurant, un general store et quelques compagnies de tourisme, principalement d’observation des baleines et orques. Le village est très touristique en été, hors saison seulement une dizaine d’habitants y résident.
Le petit port est très joli, et le restaurant propose des fameux barbecues de saumon, incroyable ! Si vous y allez, tendez l’oreille : il n’est pas rare d’entendre les orques respirer et avec des jumelles, vous pouvez les observer de la terre ferme.

⛺️ Où dormir ?

Le camping Telegraph Cove Campground, sur la colline (attention pour ceux qui n’ont pas de 4×4 c’est une gravel road, mais ça se fait), est idéalement situé, pour $35 la nuit, avec wifi payant ($5 les 24h).

Depuis le camping, le Dave Farrant’s Blinkhorn Trail (environ 2h l’aller) mène à un spectaculaire point de vue sur l’océan. Le premier viewpoint (environ 45 min) permet déjà d’observer des baleines et des dauphins (avec un peu de chance, et des jumelles !)
Bauza Cove, une très jolie petite plage à 5 min à pied du camping, a été le premier spot où j’ai pu observer des orques 💛

🚗 Accès :
– depuis Campbell River : 2h – 2h30
– depuis Port Hardy : 50 min

Port Hardy

Soirée sur le port

Port Hardy est une ville assez peu touristique, endroit de passage pour les travailleurs qui prennent le ferry pour se rendre au port de Prince Rupert. C’est aussi un point étape pour se rendre sur le Cape Scott Trail ou le North Coast Trail. J’ai bien aimé l’ambiance un peu mystérieuse qu’il s’en dégage, et j’ai pu observer pour la première fois des ours noirs et des aigles.

⛺️ Où dormir ?

Le North Coast Trail Backpackers Hostel propose des lits en dortoirs pour $32 la nuit. La salle commune est assez sympa, et ils accueillent des jeunes en Helpx pour aider le staff. J’ai eu l’occasion d’y rencontrer Axel, un français en voyage pendant 3 mois au Canada, qui avait environ 3 ou 4h / jour de taf à l’hostel en échange d’un lit. L’hostel est fermé l’hiver.
Pour plus d’informations sur ce type de volontariat, lire l’article : J’ai testé le woofing sur Vancouver Island.

Une hike? Fort Ruppert Trail (4km) est plutôt sympa, il relie les deux baies en passant par la forêt et un joli petit lac.

🐻 Où voir des black bears à Port Hardy ?

Pour voir des ours noirs, il y’a un super spot bien connu des locaux, à côté de l’aéroport, et facilement accessible via un sentier qui longe la plage. Si vous logez au North Coast Trail Backpackers Hostel, Patricia se fera plaisir de vous dessiner une carte.

Attention, l’ours noir, bien que trèeeees mignon et relativement timide par rapport à son cousin le grizzli, reste un animal sauvage. Il faut donc rester de l’autre côté de la rivière et se faire discret. Les ours ont une très mauvaise vue mais un très bon odorat et une bonne ouïe, donc en fonction du sens du vent ils peuvent percevoir notre présence. Ce jour-là, avec Axel, nous avons eu la chance de voir une maman ours et ses deux oursons !

En savoir plus sur les ours noirs de l’île ici.

🚗 Accès :
– depuis Campbell River : 2h30
– depuis Port McNeill : 30min

Alert Bay & Malcom Island

Alert Bay Harbour

Alert Bay et Malcom Island sont deux îles au large de Vancouver Island, accessibles en ferry depuis Port McNeill.

Alert Bay est en fait un village sur Cormorant Island, une toute petite île au large de Port McNeill. Il abrite le centre culturel U’mista, dédié aux First Nations, qui vaut le détour. L’été, le centre organise des représentations de danses traditionnelles.
L’île se parcourt facilement à pied (sous la pluie pour moi). À ne pas manquer :
– les petites boutiques d’artisanat local le long du port
– les jolis totems colorés honorant les First Nations Namgis: Namgis Original Burial Grounds
– le plus grand totem en bois du monde (la position se discute), au nord ouest de l’île.

Malcom Island est notamment connue pour sa plage à Bere Point, qui accueille parfois des orques venant se frotter sur ses galets. Je n’ai malheureusement pas eu la chance de les apercevoir, j’ai parcouru le Bere Point Trail sous des trombes d’eau sans succès. Attendre d’apercevoir un animal sauvage sous la pluie fait partie de l’expérience Vancouver Island. Sans ça, vous n’êtes pas un vrai. True story. Pour les moins aventureux, je conseille le SUV ou le pick-up pour accéder à la plage depuis Sointula.

Petit extrait de mes écrits du jour :
Malcom Island, 9-13-19
Il pleut. Again. J’ai pris la petite route qui mène de Sointula à Bere Point, au nord de l’île. C’est une route pleine de graviers et de trous, ce qui en fait un chemin idéal pour une petite berline. Pas étonnant que je n’ai croisé que des 4×4. Pour tenter de voir des orques, qui ont la réputation de venir se frotter aux galets de cette plage. Vu la pluie et le brouillard, même s’ils étaient là je ne les verrais même pas. Je n’ai pas envie de sortir de la voiture, j’en assez d’être humide. Mes cheveux ont encore pris l’aspect de ceux de Monica Geller à la Barbade, je ne ferai aucun selfie pour les copains. J’ai l’impression d’être au bout du monde. Le temps s’est arrêté ici, à part la pluie qui tombe sur les vitres de la voiture il n’y a aucun bruit. Ça change de Paris. Pas la pluie, l’absence de bruit. Est-ce qu’une orque vaut la peine d’être trempée ? Probablement. 

Sointula, au sud de l’île, est un village établi par une communauté finlandaise au 19e siècle. « Sointula » signifie « lieu d’harmonie » en finnois. Lorsque j’y étais, il pleuvait toute l’après-midi, j’ai donc fait comme les habitants : traîner au pub de l’Oceanfront Hotel, déguster un burger au saumon, la spécialité du coin, et goûter les bières locales. Pour un délicieux fish&chips, direction Burger Barn.

Accès aux îles :
– Vous pouvez prendre un ferry depuis PortMcNeill qui combine Alert Bay et Malcom Island (Sointula). Le ticket A/R est à environ 40$ pour 1 voiture + 1 passager.
– Pas besoin de voiture pour visiter Alert Bay, tout se fait à pied. Pour Malcom Island, seulement si vous voulez quitter Sointula pour aller au nord de l’île.
– Pour aller de Sointula à Alert Bay, et inversement, le ferry repasse par Port McNeill, il faudra donc sortir et embarquer à nouveau. Indiquez au personnel que vous continuez jusqu’à l’autre île, il vous donnera un ticket pour assurer votre place sur le ferry.
– les horaires des ferries ici.

Liens utiles :
Vancouver North Island website
Centre Umista
Fort Rupert Trail sur Alltrails.com

Pour découvrir la suite de mes aventures sur l’île, voir l’article « Road Trip sur Vancouver Island : West Coast »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :