Colombie-Britannique Randonnée

Wedgemount Lake Trail en hiver

J'ai grimpé pendant ce qu'il m'a semblé être des heures, la neige me fouettant le visage. Quand j'ai levé la tête, je l'ai vu : ce glacier d'un bleu pétillant, se dressant devant mes yeux fatigués.

🇨🇦 English version here 🇨🇦

Ce trail, assez exigeant, est une de mes randonnées préférées en hiver. Un lac gelé, un glacier, des vues à couper le souffle sur la vallée… En hiver, selon les conditions cela peut devenir plus technique, à tenter en bonne condition physique et avec le bon équipement.

Attention au risque d’avalanche, il faut bien entendu vérifier les conditions avant de se lancer sur le trail.

A noter : Les photos dans cet article datent du 24 novembre 2019

Wedgemount Lake en hiver, pour qui ?
🔸 Les amoureux des glaciers
🔸 Les personnes en bonne condition physique, le trail est assez difficile lorsque il y a de la neige ou de la glace.
🔸 Les personnes ayant déjà randonné en hiver (c’est mieux d’avoir déjà testé son matériel)
🔸 Pas besoin d’avoir de l’expérience en alpinisme ou rock climbing

Fiche randonnée

🔸 Où : Garibaldi Provincial Park, BC
🔸 Distance : 14 km out & back
🔸 Dénivelé positif : approx. 1300m
🔸 Durée moyenne (en hiver) : entre 5 et 8 heures selon les conditions, et le rythme de chacun
🔸 Particularités : Glacier au sommet
🔸 Camper : il y a des emplacements réservables sur le site de BC Parks. Il y a aussi des toilettes et un abri au bord du lac.
🔸 Chiens non autorisés, comme partout dans le Garibaldi Park

Description du parcours

La première partie du trail est dans la forêt. On longe la Wedgemount Creek pendant un bon moment, il y a aussi de jolies chutes d’eau sur la droite du trail. Après environ 2 heures de marche on arrive sur un terrain dégagé, plus rocailleux. Une couche de neige s’est formée sur le sentier, il faut parfois se frayer un chemin à travers les rochers, on ne voit pas le sol. Le trail est cependant bien marqué sur les arbres, difficile de se perdre. Les falaises enneigées en face de nous sont impressionnantes, c’est la première neige de l’année qui se dépose sur la forêt, et on est déjà dans un paysage féérique.

Les derniers kilomètres avant d’atteindre le lac sont assez difficiles. Certaines portions sont glacées, il faut sortir les microspikes (crampons) pour éviter de glisser et de se blesser. Il y a peu de randonneurs sur ce trail à cette époque de l’année, nous en croisons juste quelques uns sur la journée. Nous arrivons finalement au lac, après 4 heures. La neige et le manque de matériel adéquat – les microspikes de mauvaise qualité n’ont pas tenu le choc – nous on bien ralenti.

Le lac est déjà gelé, couvert par une une fine couche de neige. Il y a du vent, et il commence à bien neiger. Nous nous réfugions dans la cabane pour tenter de se réchauffer et manger un morceau. Nous partageons cet abri avec 4 randonneurs canadiens, visiblement mieux équipés pour le grand froid que nous. Après une bonne pause, nous décidons de longer le Wedgemount Lake pour aller jusqu’au glacier. Nous avançons dans le brouillard, qui renforce l’ambiance mystique du lieu.

Le glacier est d’un bleu éclatant. Deux randonneurs sont perchés sur un côté du glacier. Nous préférons rester en bas et l’admirer d’un peu plus loin. Quelques photos plus tard il est temps de redescendre si nous voulons être à la voiture avant la tombée de la nuit.

La descente est bien plus périlleuse que la montée. Avec un seul crampon – de très mauvaise qualité qui plus est – je peine à ne pas tomber. Je dois avouer que j’ai passé quelques sections sur les fesses, en mode luge humaine.

Finalement, nous aurons mis 9 heures environ aller-retour, en comptant les pauses. Epuisés, nous prenons la route pour Vancouver (toujours fun de conduire 2 heures en pleine tempête de neige après une journée de rando).

Mon retour sur l’expérience

J’ai adoré cette rando, c’était très riche en émotions, et ça valait bien la difficile ascension. Le glacier était le moment fort de ce trail, le lac étant couvert de neige à cette période là (ce lac est bleu turquoise lorsqu’il n’est pas gelé).

Pour moi, c’était aussi l’occasion de se rendre compte à quel point le matériel de qualité est important, même pour des microspikes ou des simples bâtons de marche. Bien sûr il est possible de faire sans, mais cela est plus risqué et bien moins confortable.

Aussi, j’ai effectué cette rando en conditions hivernales, mais c’était le début de l’hiver, la première neige tombait cette semaine là. Le trail était glacé mais pas de neige profonde, et pas de risque d’avalanche. Avant de l’envisager en plein coeur de l’hiver, il faut bien se renseigner sur les conditions, y aller avec quelqu’un d’expérimenté et je conseille vivement de suivre une session de training en avalanche avant de programmer des sorties en backcountry.

Quoi emporter ?

Voici une petite liste des essentiels à emporter dans son sac pour ce trail.

Les 10 essentiels ~ à prévoir pour chaque randonnée :

🔸 des vêtements chauds de rechange – et des vêtements waterproof
🔸 de l’eau, et de quoi filtrer / traiter l’eau
🔸 des snacks en extra
🔸 une lampe frontale – avec piles/batterie de rechange
🔸 un système de navigation avec GPS, une carte du trail, ou au moins une boussole
🔸 un kit premier secours
🔸 de quoi s’abriter, en prévision d’une potentielle nuit dehors – une couverture de survie légère pour les randonnées à la journée
🔸 un couteau
🔸 de quoi faire du feu
🔸 une écran solaire et des lunettes de soleil

Le matériel spécifique pour ce trail ~ et en général pour toute rando d’hiver :

🔸 des microspikes (micro-crampons) pour avoir une bonne prise sur un terrain escarpé gelé ou enneigé (lorsque la neige n’est pas encore trop profonde)
🔸 une veste waterproof, et un pantalon waterproof ou pantalon de ski – ou alors des guêtres pour au moins garder les mollets au sec.
🔸 gants, bonnet, chaussettes de rechange
🔸 des bâtons de randonnée – je n’en utilise que très rarement, sur ce trail ils sont vraiment utiles
🔸 un thermos avec thé ou café bien chaud ☕️

Accéder au trail

Sortie à droite de la route 99, à 13km au nord de Whistler. Le parking se situe à 2 km, le long de la route forestière. Il n’est pas nécessaire d’avoir un 4×4 pour y accéder.

Itinéraire ici.

Lien utiles :

📌 Le parcours sur All Trails
🏕 Le site de BC parks


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :